Transformez le savoir en action​

Les formations ont vocation de permettre aux apprenants d’atteindre un objectif, et ce n’est pas toujours couronné de succès. Nous partageons ici notre analyse des facteurs clés de réussite issue de 10 années d’expérience dans le développement d’une plateforme permettant de digitaliser des formations de changement stratégique en entreprise.

1. Une formation efficace

Entièrement ou partiellement digitale, interactive, personnalisée… Les configurations de la formation peuvent être de formes diverses et variées. De plus, elles n’intègrent pas toutes la notion de Partage et négligent souvent d’encourager l’Action.

Si l’on se réfère aux proportions du modèle 70 – 20 – 10, l’acquisition d’un savoir passe majoritairement par la mise en pratique des apprentissages, ensuite, une partie plus faible et non négligeable passe par le partage. Enfin, une partie mineure par la formation formelle. Nous parlons ici volontairement de proportions pour ne pas lancer un débat sur les chiffres présentés qui peuvent varier d’un sujet à l’autre.

Chez Qigu, nous croyons en ce modèle qui permet non seulement de transmettre plus efficacement un savoir, mais également de le pérenniser, et de générer un plus haut taux d’engagement chez les apprenants.
Sans oublier, que si l’intégralité de ce processus d’apprentissage est géré au sein d’un seul et même écosystème, il est plus facile d’en mesurer l’efficacité.

2. La formation

  • Disponible – La formation est à disposition des apprenants sur différents supports numériques
  • Interactive – La formation intègre des outils permettant aux apprenants d’interagir avec les contenus, fini les PDF figés
  • Évolutive – Les organismes de formations peuvent à présent se concentrer sur l’évolution de leurs formations car le digital permet de favoriser la réutilisabilité de ces dernières.

Certains de ces avantages peuvent également avoir des impacts négatifs.
Prenons l’exemple des formations intégralement dématérialisée. Elles génèrent beaucoup moins d’engagement auprès des apprenants, et ne permettent que très difficilement de matérialiser le bénéfice qui en ressort.
Il est donc nécessaire de conserver les comportements gagnants de la formation non-digitale :

 

  • Considérer les participants individuellement
  • Créer la relation entre ce qui est appris et la mise en pratique
  • Effectuer un suivi post-formation et parfois même une préparation pré-formation
    Create group workshops

Cette digitalisation de la formation permet notamment d’apporter une solution efficace face à la crise sanitaire mondiale de 2020 qui empêche des centaines de milliers d’organismes d’exécuter des formations en présentiel. Qigu apporte une réponse complète à cette transition, vous permettant d’avoir au même endroit, tous les outils pour digitaliser votre formation. Si l’apprentissage formel reste nécessaire dans l’acquisition d’une nouvelle connaissance/compétence, il est essentiel d’y associer une pratique quotidienne.

3. Apprendre par l’Action

L’apprentissage par l’action (ou Action Learning) est une méthode par laquelle les apprenants apprennent en travaillant sur des problématiques concrètes permettant d’intégrer la théorie à la pratique.

Chez Qigu, nous avons décidé de matérialiser ce passage à l’acte à travers un outil que nous avons appelé l’Action. Bien plus qu’un simple moyen d’apprentissage , l’Action permet également d’évaluer l’impact réel d’une formation sur un business.

Bien qu’initié par le participant, le passage de la théorie à la pratique nécessite un encadrement de la part des sachants. L’objectif étant d’analyser la problématique de l’apprenant et de le guider à la résoudre grâce à la pratique.

Cependant, le formateur n’est pas toujours au fait des problématiques réelles de l’apprenant, et dans ce cas, qui de mieux placé que ses collaborateurs directs? C’est ici que le Partage de connaissances et le Partage d’expériences prend tout son sens.

4. Apprendre par le Partage

Plus connu sous le terme “Apprentissage Social” (ou Social Learning), le Partage peut prendre plusieurs formes – partage de connaissances, partage d’expériences, recommandations, retour d’informations (feedback), … Et son importance dans le processus d’apprentissage n’est pas négligeable et doit y être intégré.

Aujourd’hui, beaucoup d’outils de formation digitaux intègrent le partage via des fonctions sociales, permettant aux apprenants d’interagir. Cela s’accompagne cependant de défauts liés aux réseaux sociaux – création de beaucoup de bruit et dilution de l’information.

Qigu permet de partager autour de l’apprentissage et sa mise en pratique, ainsi, un contexte est placé autour de chaque échange. Positionné ainsi, le partage n’a qu’une vocation : l’accomplissement des objectifs communs.

5. La bonne connaissance, au bon moment, de la bonne manière

Imaginez-vous sur un toit, en fuite, et votre unique porte de sortie : un hélicoptère. Vous ne savez cependant pas piloter, pas encore.

Vous sortez votre téléphone, et Qigu vous procure instantanément le savoir nécessaire pour bondir dans l’hélicoptère et passer à l’action. C’est exactement ce en quoi nous croyons chez Qigu : La bonne connaissance, au bon moment, de la bonne manière!

C’est exactement pour cela que nous pensons qu’il est indispensable que la formation devienne digitale. Il est impossible d’être autant à l’écoute des besoins d’un individu si le système utilisé ne soit pas partie intégrante de sa vie de tous les jours.

Comment générer de l’engagement auprès des participants si ce n’est en lui mettant à disposition un outil qui lui permet d’accomplir ses objectifs avant tout?

Nous pensons qu’il est essentiel d’aligner les apprentissages avec les objectifs et comportements individuels et professionnels de chacun. Ainsi, nous permettons la distribution de contenus cohérents et nécessaires, dans le format adéquat (vidéo, pdf, contenu interactif), de la bonne manière (sur téléphone ou ordinateur) et au moment opportun.

Il est temps pour vous de passer à l'action.
A VOS MARQUES, PRETS, PARTEZ !